Non! Le Pen n'est pas la "candidate anti-système".

Publié le par revenonsenfrance

On savait que pour Marine Le Pen programme rime avec amalgames et charisme avec populisme.

 

Ce que nous découvrons en revanche c'est qu'elle ose se présenter comme l'authentique candidate des "vrai gens" qui composeraient son électorat.  La dame signfiant par là que, à l'opposé de ses concurrents, elle ne serait pas issue du système politico-médiatico-financier mais qu'elle serait née du peuple qui la soutiendrait. 

 

Hé oui... Marine Le Pen se fout du monde!

 

Ses fans seraient bien inspirés de se documenter sur le parcours de Mme Le Pen pour se rendre compte que non seulement elle est comme tous les autres un pur produit du "système"  politicien mais qu'elle est en outre bien loin de l'image de femme du peuple qu'elle entend véhiculer.

 

N'oublions pas que la famille Le Pen est une riche famille des Hauts de Seine, Marine est née à Neuilly-sur-Seine, la ville chérie de l'autre "candidat du peuple". La demeure familiale des Le Pen se situe au Manoir de Montretout à Saint Cloud, toujours dans les Hauts de Seine. La famille a toujours été assujettie à l'ISF.

 

Concernant le parcours politique de Le Pen junior , là aussi n'en déplaise à ses ouaïes, elle n'a pas fait mieux que ceux qu'elle voudrait dézinguer.

Parachutée (elle aussi!) dans le Pas de Calais, Le Pen s'y présente aux législatives avant de se faire élire conseillère municipale de la ville d'Hénin Beaumont (25 000 hab) profitant du sinistre terreau si propice au FN "anciens terrains miniers + ouvriers + chômage". Se servant de cette mairie comme d'un tremplin, elle intègre le conseil régional du Nord-Pas de Calais en 2010 (sachant qu'elle s'était présentée, lors de ces même élections de 2004, en Ile de France).

 

En 2009 elle devient euro-députée  de la circonsription Nord au sein de cette Europe qu'elle ne cesse d'attaquer et qui serait source de tous nos maux. Instutition qui lui verse tout de même plus de 6200 Euros net d'indemnités par mois ( voir ce lien ).

 

Enfin concernant son accession à la tête du FN, la "fille de" a largement profité du soutien explicite de Jean Marie Le Pen, son père et dépositaire de la marque familiale "FN", tant et si bien que son adversaire malheureux Bruno Gollnisch a dû concéder qu'il avait servi de "faire valoir à la candidature de Marine Le Pen" (Le Figaro du 17/12/2012: voir ce lien ).

 

 

Ce petit portrait de la candidate FN devrait faire tomber des pans du mythe qu'elle a elle-même bâti autour de sa personne. Gageons que sa duperie ne trompera personne: Non! Mme Le Pen n'est pas la candidate anti-système. Non! Mme Le Pen n'a pas de vision pour la France ni de programme viable. Oui! Mme Le Pen parle fort, parle beaucoup, parle bien, mais c'est tout ce qu'elle sait faire!

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article