Chômage à 10%, suicides au travail,travailleurs pauvres... et Sarkozy raille les syndicats???

Publié le par revenonsenfrance

Mais où était Nicolas Sarkozy ces cinq dernières années? S'est-il rendu compte que le monde du travail en France est devenu un vaste champs de ruines? Un charnier où tous les travailleurs, les "vrai" et les "faux" usent leurs semelles et leur santé?

 

Précarité, petits salaires, licenciements de compétitivité, dégradation des conditions de travail menant parfois au suicide des salariés, chantage à l'emploi, délocalisations, opprobe sur les fonctionnaires... Nicolas Sarkozy a façonné un monde du travail son image: tu marches ou tu crèves! Dans ce monde, ce sont toujours les même qui l'emportent, les "fils et filles de", les pistonnés et les soutenus.

 

Mais qui protège tous les 99% d' autres, les sans grades, les sans relations, les sans diplômes? Qui constitue le premier rempart entre les salariés et les abus des employeurs? Qui constitue la voix de ceux qui veulent hurler contre la fermeture de leur usine?

 

CE SONT LES SYNDICATS!

 

Quelle que soit leurs affinités professionnelles ou idéologiques, les syndicats sont les premiers acteurs du dialogue social pour l'élaboration des normes du travail. Ils sont, répétons-le, la voix des corps professionnels qu'ils représentent. Ils sont en outre les oreilles, les bras et les épaules de millions de salariés bafoués et sont les médiateursdes conflits professionnels.

 

M Sarkozy a tué le dialogue social, il a rendu inaudible la parole syndicale et par la même l'avis de millions de salariés. Pour quels résultats? un chômage record, de réformes bâclées devenues inapplicables (prenons l'exemple des retraites par exemple), ambiance délétère dans le monde du travail.

 

Nicolas Sarkozy pour la enième fois de son mandat et de sa campagne, joue sur les clichés et les idées toutes faites. Il comble le vide consternant de ses idées en faisant des attaques populistes ou démagogiques mais toujours clivantes.

 

Monsieur Sarkozy, tous les travailleurs et tous les chômeurs vous souhaitent une bonne recherche d'emploi après votre défaite!

 

 

 

 

Commenter cet article