Lune de fiel franco - allemande: l'amateurisme de Sarkozy.

Publié le par revenonsenfrance

Nicolas Sarkozy aura même réussi cela: se fâcher avec sa grande cop's Angela Merkel.

 

Le couple Merkozy bat de l'aile, Madame étant énervée des propositions à l'emporte-pièce de son protégé (le fameux épisode de Shengen) et furieuse que celui-ci ait annulé sa présence lors d'un meeting. Une manière pour Sarkozy de faire oublié le fameux "pacte anti-Hollande"??

 

Bref, cela démontre un peu plus s'il en était besoin que le programme de Nicolas Sarkozy n'est en fait qu'un ramassi d'annonces unilatérales et clientélistes systématiquement démontées. Cela démontre en outre que ce président candidat est incapable d'une ligne claire et cohérente, son programme est illisible même pour ses partenaires conservateurs européens.

 

Ha! et de son côté François Hollande confirme sa volonté de renégocier le traité de stabilité européen pour lui ajouter un volet de croissance inexistant dans la mouture actuelle, il s'est assuré le soutien de tous les partis progressistes d'Europe.

 

Voyez cet article du Point.

 


 

Merkel agacée par le changement brusque de Sarkozy

 

La chancelière allemande Angela Merkel, qui a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, est agacée par la volte-face du candidat à la présidentielle française et exclut désormais de participer à l'un de ses meetings électoraux, selon la presse allemande.

 

La dirigeante allemande et présidente du parti conservateur CDU a manifesté sa mauvaise humeur devant ses proches collaborateurs en apprenant que M. Sarkozy ne souhaitait plus sa présence lors d'un meeting, affirme l'hebdomadaire Der Spiegel samedi dans son édition en ligne.

Elle l'a fait savoir à l'intéressé quelques jours plus tard en marge du sommet de l'Union européenne à Bruxelles, selon la même source.

 

Toutefois, poursuit le magazine allemand, Angela Merkel ne serait finalement pas si mécontente de ne pas venir soutenir le candidat de l'UMP (droite), en raison des déclarations récentes de Nicolas Sarkozy sur l'immigration.

Le président sortant a notamment menacé de faire sortir la France de l'espace Schengen si les accords européens sur la libre circulation n'étaient pas révisés.

 

M. Sarkozy avait affirmé mercredi qu'Angela Merkel viendrait "à un moment ou un autre" durant la campagne électorale "parler de l'Europe" avec lui.

 

Toutefois, la chancelière ne viendra "pas à un meeting car une campagne électorale, c'est l'affaire des Français", avait-il ajouté.

 

Mme Merkel avait apporté publiquement son soutien au candidat Nicolas Sarkozy à l'occasion d'un conseil des ministres franco-allemand début février à Paris. "Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans, car nous appartenons à des partis amis", avait-elle alors déclaré.

 

 

Commenter cet article