Monsieur Sarkozy, votre danse des sept voiles au FN déshonore la France.

Publié le par revenonsenfrance

Nicolas Sarkozy a jeté un pont idéologique entre l'UMP et le FN. Il s'est donc donné à la plus offrante, la plantureuse Le Pen et ses 17% de corps électoral! Un si gros corps électoral, ça vaut bien de fouler aux pieds les principes "liberté, égalité, fraternité" qui inspirent notre République.

 

Jamais un candidat, même de droite, n'avait osé s'associer aux élucubrations nationalistes de l'extrême droite, le candidat Chirac avait même refusé le débat avec Le Pen dans l'entre deux tours de l'élection de 2002. Mais Sarkozy a la couardise chevillée au corps, toujours à se (re)tourner là où ça rapporte le plus, du moment que ça rapporte.

 

Ce n'est pas vraiment une surprise il faut le reconnaître mais le geste est si laid qu'il mérite d'être souligné. Le terrain a été préparé tout au long du quinquennat: roms, identité nationale, comoriens, islam, Turquie, chômeurs... les exemples de relents LePenistes dans les discours sarkoziens sont déjà légion. Mais dès le lendemain du premier tour, Sarkozy est passé à la vitesse supérieure en délirant sur le "vrai travail", celui de la terre, de la chaîne, puis sur l'immigration qui peut être "un problème" etc... les mondes rural et ouvrier, les racistes en tout genre sont maintenant les cibles du candidat.

 

Telle est la France en cette fin de règne: divisée, défigurée, fatiguée.

 

Ecoeurant... 

 

 

 

 

Commenter cet article