UMP: couardise et hyprocrisie.

Publié le par revenonsenfrance

 

 

C'est un début de campagne d'un parti sans talent auquel nous assistons.

 

A peine une journée de candidature que Sarkozy et l'UMP nous sortent un gourbi absolument indigeste de mauvaise foi et de d'hypocrisie. Bien sûr ça tape sur Hollande mais ça, à la limite c'est de bonne guerre, le PS ne s'est pas gêné pour faire dans l'anti-sarkozysme. 

 

Non! je parle de ces contrevérités assénées pour attirer le chaland électoral. Des propos vides voire mensongers qui ne visent qu'à noyer

 

- Fessenheim? Sarkozy fustige la proposition de François Hollande de fermer cette centrale nucléaire antédiluvienne. Il a tenu l'un de ses fameux discours mielleux du responsable ô combien concerné et triste pour pour le sort des ouvriers et prône le maintien de cette centrale et le renforcement de la filière nucléaire.

 

Discours hypocrite: pourquoi n'a t'il pas tenu ce discours larmoyants devant les corps de fonctionnaires et  les enseignants dont on supprime les postes, devant les chômeurs jetés en pâture à la vindict publique, aux personnels de santé?... Tout simplement parceque l'ouvrier vote traditionnellement à droite, il ne faut pas laisser partir le client! 

 

Il s'agit en outre d'un mensonge éhonté: La cour des comptes, l'Agence de Sûreté nucléaire, toutes les associations environnementales sont unanimes: le parc nucléaire francais va coûter de plus en plus cher car il est vieillissant. Le maintien de ces vieilles centrales va faire exploser le coût de l'énergie car il faut les remettre aux normes (une centrale est construite pour 30 ans, Fessenheim date...de 1977!).

Cette position UMPiste est loin d'être moderne, le nucléaire  va finir par coûter cher sur tous les plans: au niveau des risques, de l'environnement et du prix!

Elle va surtout contribuer à ringardiser la France sur la scène internationale. Tous nos voisins européens souhaitent sortir du nucléaire pour parvenir à un mix énergétique d'ici 15 ans.

La France sarkozienne, empétrée dans la nucléocratie et le copinage avec les patrons se montre une fois de plus sans courage, tentant de nous démontrer qu'iimmobilisme rime avec modernisme.

 

- La "lutte contre les corps intermédiaires" et les "petits accords de circonscriptions PS-EELV"? De qui se moque l'UMP alors que Christine Boutin vient de renoncer à sa candidature contre 100 sièges à l'assembllé nationale pour son parti ? Et que dire de cette fâcheuse haibitude de Sarkozy de s'entourer de conseillers de l'ombre, de visiteurs du soirs et de nommer ses proches à la tête des grands organismes publics ou privés (BPCE, France TV, EPAD, Areva...).

 

 

En cinq ans de présidence de ce monsieur,  j'ai découvert un fait essentiel qui pendant cette campagne va être confirmer: pour connaître la vérité dans ce que dit Sarkozy, il faut comprendre exactement l'inverse de ce qu'il dit! 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article